Depuis 2016 "MBiblioThéâtre" ancre sa Résidence artistique à l'Abbaye Mauriste de Saint Florent-Le-Vieil / Mauges-sur-Loire, sur les bords de la Loire et à mi-chemin entre Nantes et Angers, près de la Maison des Écrivains Julien Gracq et du lieu de naissance de Joachim Du Bellay.
Avec sa signature artistique "La VOIX des-LIVRES", la compagnie professionnelle développe ses créations et actions à partir de ce carrefour littéraire et historique. Elle offre au Territoire et à la Région ses rendez-vous publics : un projet de lectures scéniques et spectacles autour de "La Nouvelle" se décline, et rayonne à partir de ce lieu.
Les Livres en voix, en jeux et en scène sont ainsi comme autant de pistes et bornes pour "Prendre les Récits pour nos lanternes" et promouvoir les lecteurs en spectateurs et les spectateurs en lecteurs.
Cette irrigation livresque se développe aussi sur le grand Ouest, afin que la lecture vivante d'auteurs contemporains et classiques puisse " ReLire et R.E.L.I.E.R.* les vivants. " (* : Raconter Edifier Libérer Inventer Ecrire Rencontrer).
(de juin 2016 à décembre 2019 : 188 représentations)
La compagnie reçoit les soutiens de la Ville de Saint-Florent-le-Vieil/Mauges sur Loire, du Conseil Régional des Pays de la Loire, de la DRAC (Livres-lectures)

lire la suite

Actualité

HEURES-D'OEUVRES et "Mon 4-heures d'Oeuvres"

HEURES-D'OEUVRES et "Mon 4-heures d'Oeuvres"

Réalisées avec la VILLE D'ANGERS , les bibliothèques Toussaint et Saint Nicolas. Déjà plus de 200 romans différents lus par son concepteur Ph.Mathé ( ...saison 11 )

lire la suite
Tournée des "NOUVELLES À DOMICILE"

Tournée des "NOUVELLES À DOMICILE"

Un FACTEUR-LECTEUR Lettré ("timbré?" et "enveloppé" du plaisir de transmettre !) vient "chez vous" pour Livrer des récits d'actualité croisés avec des Nouvelles classiques et contemporaines, des informations locales, des inédits d'écrivains, des lettres et cartes postales… en lien avec réseau de bibliothèques mauligériennes.

lire la suite
ATELIER LECTURE A VOIX-HAUTE

ATELIER LECTURE A VOIX-HAUTE

à la Maison des écrivains Julien Gracq de septembre à novembre 2020
avec lecture publique le jeudi 19 novembre 2020 "...Aux fils des eaux"

lire la suite
 PAPA, où t'es ?

PAPA, où t'es ?

CREATION 2020 Ttriptyque "Les Nouvelles du Vieux bon cheval"... et les Masculins Singuliers.
Chapitre 1 : "Papa où t'es ?" ou les morceaux d'un père recousus par son vieux fils.

lire la suite
LA BEAUTÉ DES GESTES

LA BEAUTÉ DES GESTES

Éloge des métiers manuels, artisanats, apprentissages et savoir-faire de toujours.
(textes de Pichette, Saumont, Pessan, Focillon, Mathis, Blanc, Lamartine, Boutet, Prévert... chansons et musiques originales) - Une co-production 2018 Scènes de Pays dans les Mauges / Mauges communauté

lire la suite

Agenda

NOUVELLES NOUVELLES !!!
samedi 25 juillet 2020 14h30 (30min)15h30 (30min)16h30 (30min)
Alors, quelles Nouvelles ? trois demi-heure d'oeuvres Maupassant-Sepulveda-Saumont / cloître BM Toussaint

NOUVELLES NOUVELLES !!!
6 août 2020 19h00
Jeux-dits d'août : "Loire en Vacances" Librairie ParChemins /St Florent le Vieil

NOUVELLES NOUVELLES !!!
13 août 2020 19h00
Jeux-dits d'août : "Maupassant par là" Moulin de l'Epinay /Chapelle StFlorent

NOUVELLES NOUVELLES !!!
20 août 2020 19h00
Jeux-dits d'août : "Vus par les femmes" Maison Gracq / StFlorent le Vieil

NOUVELLES NOUVELLES !!!
27 août 2020 19h00
Jeux-dits d'août : "Marins d'eaux douces" Cap Loire /Montjean sur Loire

Toutes les dates

Contact

bibliotheatre@wanadoo.fr
Tél : 02 41 18 09 92 / 06 83 20 15 84

BP 54 Abbaye Mauriste 2 rue Charles de Renéville
Saint Florent-le-Vieil 49410 Mauges-sur-Loire

Newsletter


Partenaires

>> " Notre tâche d'homme est de trouver les quelques formules qui apaiseront l'angoisse infinie des âmes libres. Nous avons à recoudre ce qui est déchiré, à rendre la justice imaginable dans un monde si évidemment injuste, le bonheur significatif pour des peuples empoisonnés par le malheur du siècle. Naturellement, c'est une tâche surhumaine. Mais on appelle surhumaines les tâches que les hommes mettent longtemps à accomplir, voilà tout.   Devant l'énormité de la partie engagée, qu'on n'oublie pas en tout cas la force de caractère. Je ne parle pas de celle qui s'accompagne sur les estrades électorales de froncements de sourcils et de menaces. Mais de celle qui résiste à tous les vents de la mer par la vertu de la blancheur et de la sève. C'est elle qui, dans l'hiver du monde, préparera le fruit."    Les Amandiers (in L'Été, 1954) Albert CAMUS (mort le 4 janvier 1960)

>> " Tu ne meurs pas de ce que tu es malade, tu meurs de ce que tu es vivant " Montaigne

>> " Sur l'île de Lenox, il y a un arbre. Un. Indivisible, vertical, irréductible dans sa terrible solitude de phare inutile et vert dressé dans la brume des deux océans. C'est un mélèze maintenant centenaire, le dernier survivant d'une petite forêt détruite par les vents australs, les tempêtes à coté desquelles l'idée de l'enfer chrétien est une plaisanterie, la lame implacable du gel qui fauche le Sud du monde. 
Comment est-il arrivé dans ce domaine réservé au vent ? D'après les insulaires de Darwin ou de Pincton, il aurait voyagé dans le ventre d'une outarde, comme une semence migrante prête à germer. Voilà comment il est arrivé, comment ils sont arrivés, se sont frayés un chemin dans les failles des rochers, ont pris racine et grandi dans la plus rebelle des verticalités.
Il y avait une vingtaine de mélèzes ou davantage, disent les vieux insulaires, ils n'ont pas atteint la moitié de l'âge de l'arbre survivant ou n'ont pas résisté plus de quelques années dans ce monde où le froid et le vent murmurent : va-t'en, sauve-toi de la folie. 
Ils ont succombé l'un après l'autre avec la logique des malédictions marines. Quand le vent polaire a eu raison du premier et que son tronc s'est fendu avec un bruit terrible - comme on n'en entendra plus avant le jour où se brisera l'échine du monde, disent les Mapuches - , le dernier arbre de l'île a commencé à purger sa peine. mais dans les branches du compagnon vaincu, il y avait de tous les vents auxquels il avait résisté, de tous les gels endurés, et les autres ont puisé leur nourriture dans sa mémoire végétale. 
C'est ainsi qu'ils ont pris des forces et continué à défier le ciel bas de Patagonie en essayant de le toucher des branches, c'est ainsi qu'ils sont tombés l'un après l'autre, inexorablement. Sans plier, refusant des agonies déshonorantes, ils se sont abattus de la cime aux racines contre les rochers, en disant aux vents assassins : je suis tombé, certes, mais comme meurt en géant. 
Il n'en reste plus qu'un dans l'île. L'arbre. Le mélèze. On le distingue à peine quand on navigue dans le détroit. Entouré de ses morts, imprégné de mémoire, temporairement à l'abri des bûcherons car sa solitude ne compense pas l'effort de prendre un bateau et d'escalader des rochers escarpés pour aller l'abattre.  Et il grandit. Et il attend. 
Dans la steppe polaire, d'autres vents aiguisent leur faux de glace, elle arrivera jusqu'à l'île, mordra inexorablement son tronc et, quand sonnera son heure, avec lui mourront définitivement les morts de sa mémoire; 
Mais en attendant sa fin inéluctable, il reste sur l'île, vertical, altier, fier, comme l'indispensable étendard de la dignité du Sud."                    Luis Sepulveda   (né en 1949/ mort le 16 mars 2020)- La Lampe d'Aladino (Métailié Ed°)

« Qui n’a pas été trompé, déçu..., écroulé dans toutes ses aspirations ?  Il y a un courage dans la vitalité, incompréhensible, fabuleux, de vivre jour après jour. Il y a probablement une force de vie qui est en nous, qui est déposée, qui fait qu’on encaisse tout parce qu’il y a ce besoin de continuer....De toute façon la circulation de l'esprit est plus durable que la circulation du sang. » Claude Régy Metteur en scène (1er mai 1923 – 26 décembre 2019)

CHACUN EST SEUL RESPONSABLE DE TOUS » Antoine de Saint-Exupéry                                       

"VIS COMME SI TU DEVAIS MOURIR DEMAIN. APPRENDS COMME SI TU DEVAIS VIVRE TOUJOURS"   Gandhi